Personne n'est inemployable, innovons

Gabrielle Siry-Houari | 22 Janvier 2021

Le chômage de longue durée (depuis plus d'un an) frappe durement l’Ile-de-France : près de 500000 personnes sont dans cette situation en Ile-de-France, représentant 45% des chômeurs. En hausse rapide (+5% entre le 1er et le 2e trimestre 2020), ces chiffres sont encore amenés à croître avec la persistance de la crise sanitaire.

Le dispositif Territoires zéro chômeurs de longue durée a fait la preuve de son efficacité et attractivité. Environ 70% des personnes impliquées dans ce dispositif sont sorties du chômage de longue durée. Ce projet repose sur la confiance faites aux acteurs locaux (acteurs locaux de l'emploi, élu.e.s, collectifs d'habitants...) et les personnes privées d'emploi y sont au cœur : sur un territoire donné, de nouveaux emplois émergent à partir de leurs compétences d’une part, et des besoins non-remplis d’autre part (ex : services de blanchisserie ou de conciergerie en entreprise mais aussi service aux habitants sur les problématiques du lien social et de l'écologie...).

 Les emplois sont créés par une entreprise fondée par les différentes parties prenantes qui embauche les anciennes personnes privées d'emploi avec des subventions de l’Etat (18K€/emploi/an) et des départements ainsi que la vente de services aux entreprises. Outre l'urgence sociale, ce financement public se justifie par un système « gagnant-gagnant » puisqu’en réinsérant des chômeurs de longue durée, le coût des prestations sociales diminue. Les dépenses de l’Etat et des départements pour TZCLD sont donc un investissement plus qu'une simple dépense.

En Ile-de-France, un territoire, le 13e arrondissement de Paris a déjà intégré le dispositif et quatorze ont entrepris la démarche pour y entrer (Cergy, Pierrelaye, Bouffémont-Moisselles, Asnières-sur-Seine, Paris 18 , Paris 19 , Est Ensemble Grand Paris, Buc Jouy-en-Josas, Antony, Bois l'Abbé – Chennevières, Pontault Combault, Saint-Michel sur Orges, Val d'Yerres Val de Seine).

Alors que la Région Occitanie et Nouvelle-Aquitaine appuient le dispositif, Valérie Pécresse n’a pas versé un euro ni dédié la moindre ressource à l’accompagnement des territoires. Face au refus idéologique de la droite, embourbée dans un discours nauséabond sur l’assistanat, des Régions innovent et avancent pour sortir nos concitoyens de la précarité et de la détresse sociale et psychologique causée par le chômage de longue durée.

Nous souhaitons faire de l’ensemble des territoires d’IDF qui le souhaitent des territoires zéro chômeurs de longue durée. La Région soutiendra tous les nouveaux projets, du financement de locaux au subventionnement des emplois.

Gabrielle Siry-Houari

À propos de

Économiste (spécialiste de finance durable), porte-parole PS et Maire-adjointe du 18e arrondissement de Paris en charge du développement économique, de l’emploi et de la vie étudiante