Le Sport francilien en quelques chiffres

Benjamin Micat | 26 Janvier 2021

Sept millions de franciliens pratiquent une activité sportive soit 63% de la population. L’Île de France est donc une région plus sportive qu’elle en a l’air même si la difficulté principale réside, a minima pour les parisiens et les habitants de la petite couronne, l’accès aux équipements sportifs beaucoup moins présent que dans les autres régions françaises métropolitaines. Cela impacte fortement le nombre de licenciés (2,4 millions) répartis dans 19 400 associations sportives. Comparés aux autres régions, le nombre de licenciés et le nombre d’associations sont bien en dessous des moyennes nationales (ratio du nombre de licenciés sur le nombre d’habitants) notamment dans des sports très populaires comme le Football, le Handball, le Basket, le Cyclisme, l’Athlétisme ou la Gymnastique. Cela peut s’expliquer par deux éléments prépondérants :  

  • Un nombre d’équipements sportifs en-dessous de la moyenne nationale (23,2 équipements sportifs pour 10 000 habitants – ce ratio tombe à 18 dans les quartiers prioritaires de la politique de la Ville (QPV) 
  • Un poids financier important, avec des licences en moyenne plus élevées comparées aux autres régions métropolitaines et une part importante du budget familial attribué au logement, aux transports … donc une part restante moins importante pour les loisirs comme le sport.  Dans un rapport de l’IRDS (Institut Régional de Développement du Sport) en septembre 2017, 27% des franciliens indiquaient que l’argent est l’élément qui nuit le plus au sport (et le premier cité). 

Dans cette même étude, il était indiqué que les sports collectifs et de combat étaient sur-représentés dans les QPV (voir plus haut), montrant bien l’absence d’égalité face à l’accès au sport.  

Et c’est bien l’un des problèmes récurrents à solutionner pour la prochaine équipe qui pourra prendre le sort de l’Ile-de-France entre ses mains : développer la pratique physique et sportive pour tous. Cela s’envisage avec la mise en place d’un grand plan d’investissement francilien pour l’installation d’équipements sportifs mais également des équipements de loisirs de proximité nécessaires au développement du sport autonome. 

Benjamin Micat

À propos de

Nanterrien citoyen engagé @idfencommun dans #emploi et #sports. Membre de la direction collégiale de @PSfederation92 Ingénieur et responsable commercial la journée.