Sécurité des femmes dans les transports franciliens, une intransigeance !

nadege azzaz | 14 Avril 2021

65% des femmes franciliennes disent se sentir en insécurité dans l’espace public francilien contre 35% des hommes.

Selon le Haut Conseil à l’Egalite, c’est d’ailleurs 100% des femmes qui déclarent avoir été victimes d’agissements sexistes dans les transports en commun. Agir pour la sécurité des Femmes dans les transports et aux abords est pourtant une nécessité républicaine. Il n’est pas acceptable que les franciliennes disparaissent de l’espace public à partir d’une certaine heure pour contourner la problématique du risque d’agissements sexistes ou d’agressions sexuelles.

A ce titre, il est impératif de mettre en œuvre un plan global de lutte contre le sexisme et l’insécurité des femmes dans les transports franciliens :

- instaurer pour tous les agents des transports franciliens une formation obligatoire sur la question spécifique des violences faites aux femmes et notamment sur le harcèlement
- généraliser l’arrêt à la demande dans les bus la nuit
- établir une cartographie des lignes dites « à risque » grâce à des données objectivées relevant de l’analyse des lieux de commission d’infraction pour adapter les moyens d’action
- assurer sur l’ensemble du réseau, et particulièrement en grande couronne, une présence humaine renforcée à partir de 20h avec des personnels formés
- financer des campagnes de prévention et de sensibilisation contre de tels agissements pour qualifier les délits et rappeler les peines encourues de manière dissuasive
- systématiser en lien avec les associations de lutte pour les droits des femmes des marches exploratoires dans l’espace des transports franciliens
- Intensifier la communication autour du 3117 sur les titres de transports et le maximum de supports possibles

nadege azzaz

À propos de

Maire de @Chatillon92320 • VP #Sports @vallee_sud • Conseillère régionale @EnsembleIDF • @jaimechatillon