La sécurité dans les Hauts-de-Seine : quelle situation ?

Cecile Soubelet | 02 Février 2021

La dernière étude de l’Institut Paris-région a dévoilé en 2019 une hausse de la victimation et du sentiment d’insécurité dans les Hauts-de-Seine. 

Un Altoséquanais sur cinq assure avoir vécu au moins une victimation personnelle. Les vols sans violence étant les plus nombreux (13%), devant les agressions (10,7%). Des chiffres en progression de 3 et 4,7 points en deux ans.  

Du côté des ménages, 40% ont été victimes de cambriolages, vols ou dégradations. Un chiffre en hausse par rapport à 2017 (32,7%). 

Dans le détail, il est notamment question des vols de deux-roues (25%) mais aussi des dégradations et destructions de véhicules (23%), devant les vols à la roulotte (14%) et les cambriolages (11%). 

Enfin, plus de la moitié des répondants à l’enquête éprouve un sentiment d’insécurité (en hausse de 4,5 points par rapport 2017). Le rapport précise d’ailleurs que "l’augmentation concerne surtout la peur chez soi, ainsi que les craintes d’être agressé ou volé dans le bus et le tramway." 

Crédit photo : Marc Ollivier

Cecile Soubelet

À propos de

Militante dans les Hauts-de-Seine et membre du Conseil national du PS. Je suis de la génération Millenials qui conçoit la lutte contre les inégalités sociales, en y incluant la dimension environnementale.