RJA : Valérie Pécresse et l’emploi des jeunes, une esbroufe de plus

Francois Kalfon | 01 Mars 2021

Valérie Pécresse, sans vergogne, « annonce » avec son revenu jeunes actifs de 500€ par mois conditionné à une formation gratuite pour les 18-25 ans, une mesure qui existe déjà, prévue par le code du travail et les dispositions régionales existantes. 

La rémunération des jeunes stagiaires qui ne bénéficient pas d’allocation de chômage et dont la formation est supérieure à 300h revient à la Région Île-de-France. Au 1er trimestre 2021, leur rémunération a été revalorisée par l’Etat et s’élève à 500€ contre ~300€ auparavant (décret 2002-1551 du 23/12/2002). Leur rémunération est donc de droit de 3000€ sur 6 mois. Mais il existe aussi déjà une prime régionale de 1000€, mise en place avec des crédits de l’Etat (PRIC), sur les métiers en tension, portant le total à 4000€. 

Preuve supplémentaire de l’esbroufe : le Conseil régional ne se réunit pas avant mai en séance plénière et le mandat s’achève. Aucune mesure supplémentaire ne sera donc prise. Il s’agit d’une fuite en avant d’une présidente qui a abandonné la jeunesse et cherche à se rattraper. 

Plutôt que ce tour de passe-passe, Mme Pécresse pourrait soutenir les formations existantes dans les métiers en tension, comme les formations médico-sociales du lycée Rabelais, abandonnées en ce moment-même, en pleine crise sanitaire

Rappelons que Valérie Pécresse, c’est aussi la fin des financements aux missions locales, et une division par quatre des subventions aux quartiers politiques de la ville, pesant d’autant sur l’emploi des jeunes là où il est encore plus crucial de le soutenir. 

Francois Kalfon

À propos de

Conseiller Régional IDF - Membre du Bureau National du #PS - Entrepreneur