Réformer en profondeur l’autorité organisatrice Île de France Mobilités

10 Avril 2021

Il faudrait viser, d’un côté, une meilleure rétention du talent pour un moindre recours à la maîtrise d’ouvrage externe, qui est chère, et, d’un autre côté, l’intégration des exploitants (SNCF Transilien, RATP, Keolis) au sein de l’autorité organisatrice. Cette dernière mesure permettrait aussi de mutualiser les efforts et connaissances actuellement déployés en termes de modélisation du trafic. En effet, 4 modèles différents et en partie redondants existent actuellement en Île de France : MODUS (État/DRIEA), ANTONIN (Île de France Mobilités), ARES (SNCF Transilien) et GLOBAL (RATP).

Connectez-vous pour participer

Se connecter avec ou
Vous n'avez pas de compte ? Cliquez ici pour en créer un.