PARTIE 2

Rebondir après la crise, préparer l'avenir

Des lycées rénovés et exemplaires

Nous rénoverons tous les lycées délabrés, vétustes, qui n’offrent pas des conditions de vie et d’enseignement décentes. Les nouveaux lycées seront éco-responsables et favoriseront l’innovation pédagogique.

Les lycées seront ouverts en dehors du temps scolaire pour que les lycéens et les riverains puissent y exercer des activités sportives, culturelles et associatives.

Une alimentation saine et durable dans les cantines des lycées

Nous viserons le 100% bio ou durable, local et le zéro plastique, sans augmentation des tarifs. Des alternatives végétariennes régulières seront proposées.

Offrir les mêmes chances de réussite à toutes et tous

Améliorer l’orientation avec un service public de proximité et des « mentors » pour accompagnerles jeunes dans la durée.

De nouvelles actions de lutte contre le décrochage scolaire : tutorats, stages, aide aux devoirs, un micro-lycée dans chaque département.

Nous renforcerons l’engagement régional pour l’apprentissage, une voie très solide pour accéder au monde du travail.

Les missions locales seront renforcées pour se projeter dans les quartiers et aller vers les jeunes éloignés de l’emploi.

Olivier FAURE
Premier Secrétaire du Parti socialiste

Nous voulons une région plus solidaire, écologique, démocratique et féministe. Par son parcours et ses convictions, Audrey Pulvar incarne cette volonté commune. Elle est une force qui fédère. Ouvrons avec elle le temps d’une nouvelle ère.

Investir dans l’avenir de notre jeunesse

Un « Pass Unique Jeunes » sera créé pour garantir l’accès aux aides existantes, avec une aide sociale d’urgence de 150€ par mois pour les 100.000 jeunes les plus en difficulté.

4.000 logements par an pour les étudiants et les jeunes travailleurs seront créés.

Les dispositifs d’alerte et de prise en charge de la détresse psychologique dans les lycées et les universités seront renforcés.

Une banque publique régionale pour l’emploi local et la conversion écologique

Cette banque publique aura pour première mission d’apporter des capitaux le temps nécessaire pour sauvegarder les entreprises viables, ce qui pourra aller jusqu’à des prises de contrôle (“nationalisations”) temporaires.

Elle investira dans les filières stratégiques pour une réindustrialisation verte (hydrogène vert, photovoltaïque organique, etc.) et pour la relocalisation d’une production de médicaments et de vaccins en Ile-de-France.

L’épargne locale sera mobilisée pour l’emploi local via un livret A régional à taux d’intérêt garanti et la création d’une monnaie inter-entreprises d’Ile-de-France.

Une nouvelle donne écologique et sociale

Les aides régionales aux entreprises seront conditionnées à des critères environnementaux et sociaux (bilan carbone, impact sur la biodiversité, maintien de l’emploi, qualité du dialogue social, égalité femmes-hommes, etc.)

Nous soutiendrons les acteurs de l’économie sociale et solidaire pour faciliter leur implantation et leur développement.

Nous investirons davantage dans la recherche et dans les PME innovantes à haute valeur environnementale et sociale.

Tourisme : des aides d’urgence pour sauver les acteurs touristiques, les hôtels, les restaurants, et engager la mutation vers un éco-tourisme participatif.

85 % DES LYCÉES PUBLICS FRANCILIENS
ont vu leur budget baisser, au bénéfice des lycées privés. Les crédits de lutte contre le décrochage scolaire ont été divisés par 2, au détriment des élèves fragiles.

Sauvegarder nos commerces de proximité

Nous mettrons en œuvre un plan d’urgence pour sauver les commerces locaux, qui jouent un rôle essentiel de service et de lien social.

Une plateforme dédiée de vente en ligne « Dans ma zone » sera créée pour faciliter l’accès au e-commerce des commerçants et artisans locaux.

Jean-Luc LAURENT
Maire du Kremlin-Bicêtre, président du Mouvement Républicain et Citoyen

Parce que nous voulons réveiller notre pacte républicain, refonder les communs qui nous rassemblent, faire vivre la laïcité, favoriser la concorde et assurer l’émancipation de tous, nous choisissons Audrey Pulvar et la liste Ile-de-France en commun !

Agir pour l’emploi de tous

10.000 « Emplois Rebond Vert » seront financés dans le secteur de l’économie sociale et solidaire, les associations et les ONG pour lutter contre le chômage des jeunes.

Nous déploierons à l’échelle de la Région le dispositif «Territoire zéro chômeur de longue durée » en soutenant les entreprises à but d’emploi qui transforment les allocations en salaires pour embaucher des chômeurs et répondre à des besoins sociaux et écologiques non satisfaits.

Nous créerons un « Contrat de transmission des compétences » pour l’emploi des séniors, qui seront en alternance formateurs et à leur poste de travail.

PLUS D’1 MILLION DE CHÔMEURS EN ILE-DE-FRANCE
Le chômage y progresse plus vite qu’en France. La droite régionale a concentré ses aides sur les grands groupes plutôt que sur les petites entreprises.

Former aux métiers de demain

Nous renforcerons les formations dans les secteurs en tension (BTP, industrie).

Nous engagerons la conversion des compétences vers les métiers d’avenir, du lien, du soin et de transition écologique pour permettre la création de plusieurs centaines de milliers d’emplois verts à horizon 2030 (rénovation, recyclage, énergies renouvelables, relocalisation, etc.)

Athénaïs MICHEL
Présidente d’Allons Enfants ! et Les Jeunes avec Audrey Pulvar

Nous voulons gagner avec Audrey Pulvar car nous voulons une Région mobilisée pour les jeunes, qui les aide lorsque c’est nécessaire mais qui leur donne aussi la parole et la capacité à faire leurs propres choix.

Découvrez le programme

Pour une région plus
juste, plus écologique

Télécharger le programme (PDF) Télécharger la version longue (68 pages)