Quelle politique culturelle pour la région Île-de-France ?

Atelier Culture | 25 Janvier 2021

 Quels enjeux pour la politique culturelle en Île-de-France ?

La Région Île-de-France est l’un des territoires les mieux dotés au monde en termes d’équipements culturels, que ce soit par le nombre d’institutions muséales, de salles de cinéma, de théâtre et de spectacle ou encore de commerces culturels de proximité (librairies, disquaires, galeries d’arts, etc.) parce qu’elle inclut en son sein Paris, « Capitale mondiale de la culture ». Elle est également la première région de France s’agissant de l’accueil de créateurs, d’artistes, d’intermittents du spectacle, de compagnies artistiques et d’entreprises culturelles. Enfin, elle possède une richesse considérable en matière de patrimoine. Cependant, de grandes disparités existent dans la répartition géographique de l’offre culturelle francilienne. En effet, si la culture peut apparaître relativement accessible aux habitants de la métropole parisienne, elle l’est beaucoup moins dans les départements les plus éloignés de la capitale. Par ailleurs, des inégalités importantes sont à noter dans l’accès à la culture entre les différentes populations d’une même zone géographique, et ce malgré les efforts fournis par certaines municipalités ou départements afin de les réduire. Par conséquent, la Région apparaît essentielle à la promotion de l’offre culturelle, au soutien des équipes artistiques et à la préservation et à la valorisation de la richesse patrimoniale.

Quel bilan pour la majorité sortante en matière de culture ?

Si la politique culturelle portée la majorité sortante s’est appuyée sur un budget en progression, elle se caractérise également par une baisse drastique (-20% depuis le début de la mandature) du soutien apporté aux petits acteurs culturels et aux associations. Cette politique austéritaire qui menace la diversité culturelle du territoire a également conduit à la  suppression des aides à l’investissement pour les disquaires indépendants ainsi qu’au démantèlement du réseau Arcadi, organisme régional de soutien au spectacle vivant moteur de la coopération culturelle régionale créé en 2005 afin de participer à la diffusion des artistes, à la rencontre entre les professionnels du secteur et à l’éducation et à la médiation culturelle.

Quelle vision pour la culture en Île-de-France ?

Pour une « culture en commun » en région Île-de-France

Si depuis André Malraux chacun s’est accordé à penser la culture comme un vecteur de l’émancipation citoyenne, il apparaît aujourd’hui impérieux de repenser notre rapport à la démocratisation culturelle. En effet, l’implantation généralisée de lieux de spectacle et plus largement de « culture » ne résout qu’en partie cette problématique puisque l’on constate qu’une part importante de la population francilienne soit n’y a pas accès, soit ne s’y sent pas légitime. Dès lors, nous devons nous interroger sur la pertinence des actions à mener afin de construire une « culture en commun », en travaillant notamment sur les problématiques suivantes :

  • L’offre culturelle : quelles offres développer et pour quels publics ?
  • Le soutien aux équipes artistiques et à la création : comment accompagner les acteurs culturels du territoire face à et au-delà de la crise sanitaire ?
  • La politique de tarifaire : comment devrions-nous adapter les prix afin de permettre l’accès de tous à la culture ?
  • L’éducation artistique et culturelle : comment développer l’apprentissage, la pratique et l’accès à la culture, notamment des publics jeunes et des lycéens ?
  • L’aménagement culturel du territoire : devrions-nous favoriser l’implantation de commerces culturels de proximité dans les centres-villes ?

Pour une Île-de-France « terre d’accueil artistique »

L’Île-de-France est une terre d’accueil pour de nombreux artistes, artisans, créateurs et techniciens du spectacle qui participent grandement au rayonnement de notre territoire à l’échelle nationale et internationale. Par conséquent, si la Région a vocation à soutenir la diffusion artistique et la médiation culturelle, elle doit également permettre l’accès des professionnels à des espaces de création et de production ainsi qu’au logement.

Pour une Île-de-France soucieuse de la préservation et de la valorisation de son patrimoine

L’attachement des Français au patrimoine est un sujet brûlant d’actualité. La Région Île-de-France bénéficie de sites patrimoniaux remarquables qui nécessitent préservation et réhabilitation. Cependant, les crédits qui y sont accordés ne doivent pas se faire au détriment de la culture « vivante ». Par conséquent, il est important de diversifier les sources de financements nécessaires à la préservation et à la mise en valeur de ce patrimoine. L’atelier « Culture » d’Île-de-France en Commun (en lien avec l’atelier « Mémoire »), se donne pour mission d'inventer de nouvelles solutions afin diversifier les sources de financement dédiées au patrimoine francilien.

L’atelier « culture » d’Île-de-France en Commun s’engage à s’interroger sur les solutions visant à renforcer l’accès de tous à la culture, à permettre aux équipes artistiques franciliennes de rayonner sur le territoire et à préserver et valoriser le patrimoine.