L’accès au numérique, un enjeu de la démocratisation culturelle ?

Atelier Culture | 15 Février 2021

Fermeture des salles de spectacle, de cinéma et des musées, annulation des festivals et des grands événements : la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a eu pour effet de limiter considérablement nos manières d’accéder à la culture. Durant cette période, le recours au numérique a fréquemment été présenté non seulement comme une alternative permettant aux institutions culturelles de conquérir de nouveaux publics mais également comme une solution ouvrant la voie à la pratique culturelle pour tous, occultant par là même la question de sa démocratisation. Or les inégalités en matière d’accès au numérique restent nombreuses.

 

Le numérique est une révolution culturelle.

Développement du streaming, musique assistée par ordinateur, design graphique, jeu vidéo, cinéma d’animation, modélisation 3D, programmation… Depuis plusieurs années, les nouvelles technologies se sont invitées dans l’ensemble des secteurs de la culture, initiant de nouvelles pratiques, de nouvelles esthétiques et de nouveaux langages. La numérisation de nos sociétés modifie aussi bien notre manière d’accéder à l’art que les modalités même de production de contenus culturels. Par conséquent, la maîtrise des nouvelles technologies s’avère désormais être le prérequis à l’exercice autonome de son droit à la culture.

 

Une fracture numérique générationnelle… et sociale.

En France, la fracture numérique est une réalité. Dans une étude publiée en 2019, l’INSEE révélait que 12 % des français âgés de 15 ans ou plus ne disposaient d’aucun accès à Internet depuis leur domicile. Ces difficultés affectent de manière prononcée les populations les plus âgées (une personne de 75 ans ou plus sur deux n’a pas accès à Internet à son domicile), mais pas seulement. Parmi les usagers d’Internet âgés de 18 à 64 ans (hors étudiants et retraités), le diplôme apparaît comme le facteur le plus discriminant en matière de compétences numériques de base. Certes, de nombreux efforts ont été entrepris par les pouvoirs publics à ce sujet au cours des dernières années et des améliorations notables ont pu être observées. Néanmoins, nous ne pourrions nous satisfaire d’une situation marquée par de telles disparités au sein de la population.

 

La question de l’accès au numérique est un enjeu de la démocratisation culturelle au même titre que la lutte contre l’illettrisme.

L’article 27 de la Déclaration universelle des droits de l'homme énonce que « toute personne a le droit de prendre part librement à la vie culturelle de la communauté, de jouir des arts et de participer au progrès scientifique et aux bienfaits qui en résultent ». La démocratisation culturelle au XXIème siècle ne pourra pleinement s’opérer qu’en réduisant les inégalités matérielles en matière de numérique et en ouvrant l’accès à des formations dédiées si nécessaire.

 

Une politique publique doit être conduite afin de garantir l'égalité dans l’accès à la culture et aux nouvelles formes d’expression culturelle liées au numérique. La Région Île-de-France en tant que collectivité territoriale se trouve en capacité de favoriser l’inclusion numérique et culturelle de chaque francilien.