Ligne P : les retards sont le résultat de l'inaction de Valérie Pécresse

Louis-Samuel Pilcer | 24 Janvier 2021

Les usager-es, les collectifs et associations et les élus du territoire concerné le savent parfaitement : l'’offre et la qualité de service de la ligne P (branche Meaux-la Ferté-Milon), ligne qui dessert un bassin de plus de 100 000 habitants, sont  parmi les plus dégradées en Ile-de-France.  Les dysfonctionnements, les suppressions de trains, les retards, les défauts d’information sont le lot quotidien des usager-es. Aucune perspective d’amélioration durable n’est envisagée.

La majorité régionale avait pourtant promis l’électrification de la ligne, seul investissement qui permettra de régler durablement les problèmes.  Malgré nos relances constantes, tant à la Région qu’à IDF mobilités, Il n’a jamais été engagé, laissant de côté, une nouvelle fois, les habitants de la grande couronne.

Louis-Samuel Pilcer

À propos de

@EcoleEngagement, Enseignant en économie et haut fonctionnaire