Rencontre sur l'agriculture durable à Larchant

Maxime Zucca | 03 Mars 2021

Mardi 2 mars, Île-de-France en commun a répondu à l'invitation de la Confédération Paysanne et du réseau des Amap d'Île-de-France sur la ferme d'Alice Fumagalli, maraîchère bio, installée à Larchant en bordure de la forêt de la Commanderie.

Cette rencontre a permis à notre candidate Audrey Pulvar d'exposer sa vision des grands enjeux de l'agriculture francilienne de demain, mais surtout d'écouter les problématiques soulevées par les représentant.e.s de la Confédération Paysanne et du réseau des Amap, et par la paysanne qui nous accueillait.

Dans une région où la norme reste celle des exploitations de plus de 200 hectares, ultra spécialisées et principalement dédiées à l'export, le modèle des petites fermes peine à trouver une place, malgré la croissance de la demande en produits locaux et biologiques.

Aider les paysannes et paysans à accéder à du foncier agricole de qualité et accompagner leur installation, leur accès à un lieu de vie proche de leur ferme, soutenir les initiatives collectives doit être une priorité, à l'heure où la moitié d'entre eux vont partir à la retraite au cours des 10 prochaines années. Comme la Confédération Paysanne, le collectif Île-de-France en commun souhaite que ce renouvellement se fasse en faveur d'une diversification agricole et à travers un soutien à l'agro-écologie, et non plus à travers l'élargissement d'exploitations existantes - ou plus problématique encore, via l'accaparement des terres par voies sociétaires ou par des fonds de pension.

La Région doit davantage soutenir l'aide à la diversification qu'elle ne le fait actuellement. Elle doit également remobiliser le précieux outil que constitue l'Agence des Espaces Verts pour faciliter l'accès au foncier. Elle doit contribuer à faire de la SAFER un opérateur qui favorise la transition écologique de l'agriculture à travers l'installation.

Pour nos cantines, pour nos tables, nous avons besoin d'une production plus diversifiée en Île-de-France. Pour notre environnement, cette production doit se faire en interaction assumée avec les écosystèmes, et non contre. Le désir de retour à la terre se répand et doit être accompagné. Notre rôle est de rendre cela possible. Nous voulons que les fermes comme celles d'Alice, productives, accueillantes pour la biodiversité, respectueuse de la santé, se multiplient, que les paysans et paysannes puissent vivre fier.e.s de leur activité et créer ainsi de nouvelles vocations. 

Le déplacement en images : 

Maxime Zucca

À propos de

#Ornithologue #Naturaliste #PlacePublique #IleDeFranceEnCommun