"Jeunes Violences Écoute" : réaction à la suppression des subventions régionales

01 Avril 2021

Lors de son mandat, Valérie Pécresse a supprimé les subventions au dispositif d'écoute pour les jeunes, les parents et les professionnels confrontés à des situations de violences. 

Dès avril 2016, la Présidente de Région supprime pour un montant de 120 millions € des subventions à divers organismes et associations dont l’action est jugée "inutile". Parmi elles, la subvention de la Région au dispositif « Jeune Violence Écoute » (990k€), dispositif créé il y a plus de vingt ans pour permettre aux jeunes et singulièrement aux lycéennes et lycées de signaler via une ligne téléphonique des faits de violence, harcèlement et racket dont ils auraient été victimes. Le dispositif était accompagné de campagne de communication dans le métro, les cinémas et sur internet afin d'inciter les victimes à parler des violences qu'elles subissent. 

Au lieu de faire évoluer le dispositif, l’exécutif régional estimait que le dispositif gouvernemental via le 119 était plus efficace. Pourtant c'est le rôle de la Région Ile-de-France de mettre en place des dispositifs qui permettent de repérer, d'accompagner voire de prendre en charge les Franciliennes et les Franciliens en détresse ou victimes de violences. 

Ile-de-France en Commun dénonce la suppression de ces subventions de ces outils essentiels à la libération de la parole, et donc à la sortie des situations de domination et de violences. Nous nous engageons à renforcer notre soutien logistique et humain aux acteurs associatifs et citoyens engagés sur le territoire francilien.