Développement économique de pair avec transition écologique

21 Février 2021

TRANSITION ECOLOGIQUE ET DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE 1. Une économie saine solide et durable est le meilleur garant pour assurer du travail à toutes et tous et un système social qui couvre les besoins des citoyens. 2. Favoriser les productions industrielles et agricoles qui tiennent compte des besoins en transition écologique 3. Participer à la souveraineté nationale en matière d'économie et viser la coopération plutôt que la concurrence (notamment pour l'industrie pharmaceutique). 4. Défendre nos fleurons industriels et économiques face à la vente et au démantèlement de nos entreprises, de nos services publics, de la financiarisation de l'économie. Dans nos choix de développement et d'implantations ces données doivent être prioritaires. 5. Utilisation du décret Montebourg pour éviter les OPA déguisées sur nos entreprises (à négocier avec l'Etat) 6. Remise en cause des traités du libre-échange entre l'UE et le reste du monde qui jettent notre économie dans les bras de multinationales sans considération de sa survie ni de celles des autres (le traité du libre-échange avec les pays d'Afrique de l'Ouest impose une non industrialisation de leur part, l'interdiction d'importer des médicaments génériques et bien d'autres mesures aussi catastrophiques pour leur avenir) 7. Transformation radicale de notre mode de production et de consommation en combattant hyper consommation et gaspillage. 8. Soutenir un bâti à la fois écologique et mixte pour les habitants. 9. Résorber la crise du logement particulièrement aigüe en Ile de France d'autant plus que certaines villes n'ont pratiquement plus de foncier. Dans bien des communes le quota de 25 % de logements sociaux n'est pas respecté. 10. Le gigantisme de l'agglomération parisienne doit être stoppé pour développer des villes moyennes à la limite de sa périphérie 11.La campagne dans les villes : le projet Agro-cité lancé par Argenteuil et Gennevilliers devrait être accompagné par la région. 16 hectares de terrain ont été rachetés à leurs propriétaires par plusieurs villes. Ce projet couvre plusieurs communes jusqu’à Cormeilles-en-Parisis. Il est encore très embryonnaire et vise à faire de la culture bio, de la permaculture, de l’élevage bio, de développer la biodiversité et d’avoir une clientèle de proximité. Pour l’instant, Asnières n’est pas impliquée dans ce projet. 12.Soutenir les marchés bio insuffisamment développés. 13.Inciter la région à encourager la culture bio dans des zones encore très pro-glyphosates. 14. Une délégation à la consommation devrait être créée. 15. Développement du ferroutage avec le fret du port de Gennevilliers. 16. Redéveloppement des lignes ferroviaires délaissées. 17. Désengorgement des lignes de métro saturées à l’image de la 13 avec la M14 en créant de nouveaux tronçons ou de nouvelles lignes. 18. Augmentation du transport ferroviaire pour voyageurs en France en remplacement des lignes aériennes à supprimer sur le territoire national. 19.Accroissement de la mise sur le marché de voitures électriques en accompagnement d’une véritable mise en place de bornes. 20. Aménagement d’espaces pour les circulations douces et surtout préservation des espaces piétons particulièrement pénalisés en banlieu. 22.Un plan pour redéployer l’urbanisme vers un aménagement urbain destiné à prévenir les risques d’inondations et éventuellement reconsidérer les zones de bâti actuelles pour envisager certains déplacements. Au niveau régional, l’urbanisme et l’aménagement du territoire devraient travailler ensemble. Tout est à repenser. 23. Une relance du développement économique doit s’accompagner d’un effort tout particulier pour la formation qui a besoin d’un soutien continu. 24. Savoir anticiper sur les évolutions à venir pour mieux appréhender une formation adaptée et la plus complète possible, avec perspectives de formations continues. 25. Le secteur de la santé a révélé les suppressions massives, les retards, les abandons d’entreprises dont l’utilité n’est pas à démontrer. La région a compétence pour assurer des formations professionnelles. Il faut arriver à anticiper sur les reconversions vers des nouveaux métiers liés à la transition écologique avant de licencier. 26. Reconsidérer les formations des artisans qui souvent ont besoin d’être complétées. 27. Assurer de l’aide à l’embauche dans tous les secteurs en tension. Un soutien aux étudiants qui ont besoin de travailler doit être développé et adapté en fonction de leurs besoins. 28. Soutenir l’apprentissage qui porte ses fruits. 29. Maintien et défense des services publics et leurs espaces commerciaux pour recevoir les habitants, SNCF, RATP, La POSTE, Les Finances Publiques partout où c’est possible. 30. Hôpitaux, Beaujon perd bon nombre de ses services, il est envisagé d’y maintenir une maternité. Les autres services seront installés à Saint-Ouen, dans le nouvel hôpital. Le personnel est particulièrement inquiet sur leur devenir. 31. Engager une action contre les abus du numérique avec ses publicités délirantes et bloquantes. 32. Augmentation du nombre d’enseignants veiller à leur formation pédagogique et désengorgement des classes surchargées.

Connectez-vous pour participer

Se connecter avec ou
Vous n'avez pas de compte ? Cliquez ici pour en créer un.