Culture : pour nous, c'est essentiel !

Atelier Culture | 19 Février 2021

C’est parce que la culture répond au besoin que nous avons tous de rêver et d’être ému, d’écouter et de comprendre, d’échanger et de partager ; qu’elle nous est essentielle.

Le secteur culturel s’avère aujourd’hui particulièrement impacté par la propagation du virus Covid-19. La fermeture administrative des établissements culturels, l’interdiction des grandes manifestations et des festivals ou encore la mise à l’arrêt de certaines industries au cours de l’année 2020 ont eu pour effet de fragiliser durablement l’ensemble des filières artistiques et des acteurs qui en dépendent.

Et en faisant le choix de ne pas rouvrir nos musées, nos salles de spectacles et nos cinémas, le gouvernement met en doute le sérieux et le professionnalisme des dizaines de milliers d’acteurs de la culture en France. Il aggrave ainsi d’un point de vue économique une crise dont les conséquences dévastatrices ne pourront être pleinement mesurées avant plusieurs années.

La culture un besoin essentiel en temps de crise

Pourtant, la Covid-19 a mis en évidence la nécessité de la culture. Lors des confinements, alors que nous étions séparés les uns des autres, c'est la culture qui nous a rapprochés. Nous gardons encore en mémoire plusieurs scènes dans lesquelles des personnes confinées chez elles jouaient de la musique pour leurs voisins… Nous avons regardé des concerts depuis des cuisines d’artistes de renommée mondiale qui se produisaient gratuitement. Les musées, opéras et autres institutions culturelles fermés physiquement se sont ouverts virtuellement en proposant visite et spectacles en streaming. On a ainsi pu voir à quel point la culture apporte du réconfort et nous réunit...

Et paradoxalement, alors que nous avons usé de la culture pour surmonter cette crise grâce aux livres, aux films, aux expositions, à la musique, … le secteur culturel souffre. De nombreux artistes et créateurs peinent à joindre les deux bouts ou à créer de nouvelles œuvres, des centaines de structures s’interrogent aujourd’hui sur leur avenir et leur pérennité.

Secteur frappé par une crise économique

Une étude européenne du cabinet Ernst & Young montre que les industries culturelles et créatives représentaient, avant la crise Covid, 7,6 millions d’emplois avec un chiffre d’affaires estimé à 643 milliards d'euros. Le secteur culturel européen était alors en plein boom : 700 000 nouveaux emplois ont été créés ces six dernières années. En 2020, le secteur culturel en Europe aurait perdu 31% de son chiffre d’affaires soit 199 milliards d’euros par rapport à 2019. Cela en fait le second secteur européen le plus touché par la crise après l’aéronautique et avant le tourisme.

En France, le Département des études, de la prospective et des statistiques (DEPS) du ministère de la Culture estimait dès le mois de juin à 22,3 Mds€ la baisse du chiffre d’affaires liée à la crise sanitaire dans les secteurs de la culture et des médias en 2020. L’étude mettait notamment en évidence une contraction particulièrement forte dans les économies relevant du spectacle vivant. Les secteurs culturels ressortiront particulièrement fragilisés par les effets de la crise sanitaire. Or près de trois actifs sur dix des secteurs culturels sont indépendants, contre 12 % de l’ensemble de la population active.

Cette situation menace la capacité des compagnies, des artistes à créer de nouveau, et la capacité des entreprises du secteur à investir dans de nouveaux projets de création et d’innovation.

Demain, la Région Île-de-France devra pleinement contribuer à la reprise des activités artistiques sur l’ensemble du territoire et au soutien des acteurs franciliens de la culture.