Flins : Pour une politique d’aides publiques conditionnées à des critères environnementaux et sociaux

Gabrielle Siry-Houari | 02 Février 2021

Audrey Pulvar, candidate à la Présidence de la Région Ile-de-France, a échangé aujourd'hui aux Mureaux avec des représentants syndicaux de l'usine Renault de Flins inquiets, comme leurs collègues de Choisy-Le-Roi, quant à l’avenir de leurs usines, la sauvegarde de milliers d’emplois directs et indirects et l’avenir d’un savoir-faire réel, reconnu, sur le marché du véhicule électrique. 

Les représentants du personnel des usines Renault de Flins et de Choisy-le-Roi proposent des alternatives aux décisions prises unilatéralement par la direction de Renault. 

Alors que beaucoup, à commencer par Bruno Lemaire, ministre de l’Économie, s’accordent sur la nécessité de relocaliser nos industries, de préserver l’expertise française dans de nombreux domaines, comment comprendre la décision du gouvernement de refuser toute conditionnalité sociale à ses aides publiques massives aux grandes entreprises ? Plusieurs milliards d’euros d’aide ont été accordés par l’État à l’entreprise Renault sans contrepartie sur le maintien de l’emploi ! 

Comment accepter que la majorité régionale sortante en Ile-de France, menée par Valérie Pécresse, ait supprimé la conditionnalité RSE de subventions accordées à des entreprises ? 

Cette politique déséquilibrée, en défaveur de l’emploi, en défaveur des francilien.ne.s, n’est pas acceptable dans notre région.
Parce que nous croyons que l’emploi, la formation et le dialogue social sont une obligation et une responsabilité pour les entreprises, nous conditionnerons les aides de la Région IDF à des critères sociaux. 

Parce que nous croyons que la réduction de notre empreinte sur l’environnement, la préservation de la biodiversité et celle de l’avenir de nos enfants est aussi de la responsabilité des entreprises, nous conditionnerons également les aides de la Région IDF à des critères environnementaux. 

Nous veillerons à verser les montant d’aides les plus importants en plusieurs tranches, afin de vérifier qu’à chaque étape, les engagements pris sur l’emploi et l’environnement soient tenus. 

Nous veillerons à faciliter l’accès au système d’aides, pour les petites et moyennes entreprises et les artisans. Pour eux, priorité sera par ailleurs donnée à la sortie de crise, sans complexité supplémentaire, via de nouvelles aides. Ils seront mieux accompagnés par la région Ile-de-France, dans une démarche partenariale qui leur permettra d’obtenir des montants d’aide plus importants pour la formation de leurs salariés, le maintien de l’emploi ou pour la réduction de leur empreinte carbone. 

 

 

Gabrielle Siry-Houari

À propos de

Économiste (spécialiste de finance durable), porte-parole PS et Maire-adjointe du 18e arrondissement de Paris en charge du développement économique, de l’emploi et de la vie étudiante