Acheter le foncier de l'île Seguin (92) pour un projet écoresponsable de rayonnement régional

Brice Gaillard | 21 Février 2021

Depuis maintenant près de vingt ans, la droite boulonnaise avec la bénédiction des droites départementales et régionales, tente de bétonner l'île Seguin et de faire de ce site à l'histoire particulière et au potentiel indéniable un espace cédé aux appétits de promoteurs privés. A fortiori avec l'installation de la Seine musicale en 2017 et dans un contexte de nécessaire réappropriation de la Seine, faire de ce site un espace régional expérimental, tourné vers un aménagement durable en faveur de la jeunesse, de la citoyenneté, de la culture et du sport doit être envisagé

Réponse officielle de submitted

Notons tout d'abord que la Région Île-de-France possède d'ores et déjà du patrimoine foncier, et notamment une douzaine d'îles de loisirs. Il ne s'agirait donc pas vraiment d'une opération si exceptionnelle que cela et elle s'inscrirait dans des politiques publiques ayant déjà cours. 

Les difficultés à réaménager le site de l'île Seguin depuis le départ de Renault témoigne de l'opportunité d'une implication régionale, d'autant qu'il s'agit très clairement de l'un des lieux emblématiques de l'histoire de notre région.

Enfin, le potentiel de l'île milite également pour qu'un aménagement de référence, de très grande qualité environnementale et sociale, au service de l'intérêt général, puisse être engagé. 

Une telle démarche serait ainsi une illustration parfaite de nos engagements : environnement, histoire et patrimoine, culture, sport, ESS... sur un territoire où les promoteurs immobiliers sont rois, au détriment du bien-être et bien-vivre ensemble de ses habitants

Cette proposition mérite à cet égard d'être encouragée et étudiée dans le détail.

Connectez-vous pour participer

Se connecter avec ou
Vous n'avez pas de compte ? Cliquez ici pour en créer un.