Audrey Pulvar à Courbevoie en soutien aux riverains de l’immeuble des Damiers et à l’association Village

Eva Linares-Cruz | 14 Mars 2021

Alors que l’Ile-de-France est confrontée à une crise du logement très sévère et que l’enjeu des prochaines années est celui d’un aménagement du territoire durable, écologique, équilibré et solidaire, les habitants de Courbevoie sont confrontés à, non pas un, mais deux projets d’un autre temps : les tours Hermitage place des Saisons et les tours Sisters place Carpeaux.

Lors du déplacement du samedi 13 mars dans le 92, autour de la Seine, Audrey Pulvar s’est rendue sur place pour rencontrer et apporter son soutien aux associations de riverains.

Les tours Hermitage

“C’est un projet qui défraie la chronique depuis plus de 10 ans à Courbevoie !“ explique Alban Thomas, ancien conseiller municipal socialiste. L’opération immobilière, sur fond d’accord franco-russe, date en effet de 2007. Elle prévoyait à l’époque deux tours géantes de 320 mètres de haut sur le front de Seine, abritant des bureaux, des appartements de luxe et un palace 5 étoiles. 14 ans après, ce sont des immeubles à l’abandon, un bailleur social au cœur du conflit, une poignée de résistants encore dans les lieux et tout un quartier de Courbevoie à l’arrêt.

L’avocate des habitants de ces immeubles des Damiers, maître Armelle de Coulhac-Mazérieux, nous a livré un témoignage bouleversant de ces années de combats pour des familles qui ont été déplacées, expulsées dans l’indifférence générale. Elle souligne par ailleurs qu’Audrey Pulvar est la première personnalité politique qui vient sur place en 14 ans !

En présence de Nadège Azzaz, Stéphanie Veneziano, Nesrine Rezzag Bara et de tant d’autres élus et citoyens engagés au sein d’Ile-de-France en commun, Audrey Pulvar a apporté son soutien et exprimé sa volonté de stopper définitivement ce projet anachronique et aberrant pour, enfin, réhabiliter ces immeubles et y faire revenir les habitants.

“Je reviendrai et, surtout, ils reviendront.”

Maître Armelle de Coulhac-Mazérieux retrace ses années de combats pour les habitants des Damiers, place des Saisons, à Courbevoie, en présence d’Audrey Pulvar, de Nadège Azzaz, de Stéphanie Vénéziano et de Nesrine Rezzag Bara.

 

14 ans de combats pour les habitants et autant de permis de construire et de démolir.

  

 

Les tours Sisters

C’est à l’origine un projet pharaonique d’une tour de 300 mètres de haut, entièrement dédié à de l’immobilier de bureau, qui devait voir le jour. Grâce à la mobilisation des riverains, ce projet a été abandonné. Mais un autre a vu le jour, au premier abord plus acceptable, quoique tout aussi problématique : celui des tours Sisters. Une tour de 200 mètres de haut et une autre de 100 mètres de haut, toujours entièrement dédiées à de l’immobilier de bureau.

Comme pour le projet des tours Hermitage, ces projets immobiliers sont à contre-courant des enjeux sociaux et écologiques actuels. Ils sont conçus sans concertation et dans le mépris total des riverains.

Audrey Pulvar a apporté son soutien à l’association de riverains Village et réaffirmé le rôle moteur de la Région sur les questions d’aménagement du territoire.

Alban Thomas, les militants locaux et l’association Village en présence d’Audrey Pulvar place Carpeaux devant le Pouce de César pour dénoncer le projet des tours Sisters.